• 1568 visits
  • 16 articles
  • 49 hearts
  • 2 comments

17/06/2016

               
PRÉSENTATION:



Je m'appelle Kenza j'ai 19 ans. Je suis fan de manga depuis mes 10 ans. Mes anime/manga préférés sont Re:zero, Free!, Absolute Duo ou encore Black Bullet et bien d'autre mais je ne pourrais pas tous les énumérer. J'aime beaucoup la J-ROCK, les OST d'anime et l'electro au niveau musical et j'aime beaucoup ce qui touche a la culture japonaise en générale. Après je déteste tout ce qui est trop commercial.
Voilà  (◦'ںˉ◦)

                   

 
MUSIQUE DU MOMENT:
 
 
 

12/01/2017

 
                  

 

 

 
Nous oscillons sans cesse, tel un pendule, entre le désir et la satisfaction. Quand l'écart entre les deux est grand, nous souffrons de l'attente et de l'effort pour parvenir à la satisfaction. Quand au contraire nous sommes trop rapidement satisfaits, comme un enfant gâté, par exemple, c'est la lassitude, le dégoût et l'ennui qui s'installent. Celui qui a trop vite ce qu'il désire n'est pas plus heureux que celui qui attend longtemps. Dans les deux cas, je serai déçu, et comprendrai que l'objet de mon désir n'était pas si satisfaisant, bref, qu'il n'était pas en mesure de m'apporter le bonheur. La vie la plus heureuse est celle ou l'écart entre les deux rives est moyen, raisonnable, pas trop grand pour ne pas souffrir à désirer, pas trop petit pour ne pas être lassé par l'ennui, le manque de désir.

Autrement dit, certes, le désir est souffrance, mais désirer est nécessaire : on ne peut échapper au désir sous peine de tomber dans la plus grande lassitude. Telle est la tragique condition humaine : l'être humain est condamné à désirer, donc à souffrir. Ce serait un contresens que de parler de vie heureuse dans ce cas : il évoque non pas la vie heureuse, mais la vie « la plus heureuse », sous-entendu, la vie la plus heureuse possible, celle où l'on souffre le moins. Mais quoi qu'il en soit, il est impossible de ne pas souffrir. On peut donc déjà comprendre qu'il est impossible d'être heureux si l'on définit clairement le bonheur comme un état de satisfaction durable,conformément à la tradition. Il n'est pas de satisfaction durable, donc le bonheur n'existe pas.
 
                



  

22/03/2017

  

 

Hey, tu te souviens de moi ? En tout cas moi je me rappelle très bien de toi et je m'en rappellerais toujours car tu as marqué ma vie. Je me rappelle des premières fois où l'on discutait, on ne parlait pas souvent et quand on parlait c'était sur les jeux ou les manga. Peu à peu je voyais que tu semblais être quelqu'un de bien donc j'ai voulu en apprendre plus sur toi: ce que tu aimais, ce que tu détestais, et aussi des choses du passé un peu personnelles.

Pourquoi je voulais tant tout savoir ? Parce que je m'étais attachée à toi. C'est alors qu'on commençait à beaucoup plus discuter, de se taquiner, seulement j'avais remarqué que je m'attachais beaucoup trop parce que dès qu'on ne se parlait pas, ça m'embêtait. J'avais envie de parler le plus souvent avec toi. C'est alors que j'ai compris que j'avais des sentiments beaucoup plus fort que de l'amitié. J'avais gardé ce sentiment amoureux pour moi et j'ai continué de faire comme si de rien n'était.

Aujourd'hui, après quelques événements, nous nous sommes éloignés et le fait de passer du temps avec toi me manque beaucoup. Tes messages, tes petites taquineries, tes blagues, qui, des fois étaient nulles mais qui me faisaient rire quand même. Tout ceci me manque, et je ressens un vide, le vide de ton absence. Cela m'affecte beaucoup et j'aimerais que tout redevienne comme avant parce que tu es l'une des personnes des plus importantes dans ce qu'on appelle "la vie". 


22/03/2017

 
 
 
Comment te décrire sans être vulgaire ? Tu n'es qu'une petite garce. Tu te dis mature, mais ton seul objectif est de te faire explorer. Tu te dis avoir des valeurs mais ces valeurs tu ne les respectes pas, tu ne te respectes pas. Vouloir une longue relation et vouloir être avec quelqu'un parce que tu n'aimes pas rester "seule", ce n'est pas la même chose. Dire que ton ex te manque encore et au bout de deux semaines dire je t'aime a un autre,ce n'est pas la même chose. Dire que certaines filles, font les catins et que tu trouves ça dégueulasse sachant qu'au final tu fais exactement pareils.

Crier au monde que tu détestes les fausses personnes, mais sérieusement regarde toi un peu avant de parler et critiquer ces personnes. Franchement, elles sont belles tes valeurs, mais franchement je ne t'en veux même pas, tôt ou tard la vie te rattrapera et tu t'en mordras les doigts, et à ce moment là j'en rigolerai, car pour la trahison que tu as faite et les mensonges que tu as dit tu seras condamnée. En tout cas on dit de ne jamais souhaiter le malheur au gens mais à toi je te le souhaite.
 
 

22/03/2017

 
 

 
 Nous vivons dans un monde où les seules sentiments qui dominent tout les autres sont la jalousie, la haine, l'égoïsme. Les gens sont tous méchant entre eux. Au fond de nous on a tous une part de mauvais. On dit qu'il est mauvais de juger, de critiquer, de parler sur le dos des autres mais au fond tout le monde le fait. Rien ne sert de dire qu'on a jamais craché sur le dos de quelqu'un, qu'on ne s'est jamais moqué de quelqu'un, qu'on n'a jamais envié quelqu'un... Au fond de nous, je le répète, on a tous une mauvaise part qui restera à jamais gravé en nous.

On se dit dans des pays développés qu'on a tout ce qu'on désir mais ce qu'on devrait envié c'est a quel point certaine habitude de pays moins avancé sont exceptionnelles. Quand on voit que les tribus s'entendent très bien, qu'ils ne se jugent pas, qu'ils sont le bon exemple ce que nous appelons le "vivre ensemble". Alors on peut se dire que ces mauvais sentiments sont à bannir, seulement l'Homme ne peux se dissocier de cette part d'ombre en lui. Certains en on besoin pour se sentir exister et c'est donc ce qui leur sert pour vivre.  Le bon et le mauvais n'est pas caractérisé de la même façon en fonction des personne. Chacun a sa propre vison de la chose.
 
 

26/03/2017

 

 
 
Où es-tu ? Je te cherche de partout mais je ne te trouve pas. Qu'importe le temps, le lieu et la durée, je ne te retrouve pas, du moins je ne te retrouve plus. Je t'ai égaré je ne sais où et je suis encore à ta recherche. J'aimerai retrouvé mon ami avec qui j'avais une complicité ambiguë, avec qui je parlais, rigolais, pleurais, boudais. 
 
Aujourd'hui encore je te le demande encore une fois, ou es-tu ? Que fais-tu ? Te portes-tu bien ? J'ai beau essayé de chercher partout tout les jours cependant je n'ai pas de signe de vie... Aucune nouvelle... Es-tu toujours de ce monde ? Pourrais-je vraiment te retrouver un jour ? Et bien je me le demande. 
 
Je me dis que je n'ai pas été une bonne personne pour toi, j'étais loin d'être extraordinaire mais j'aimerai te voir encore une fois juste pour te dire tout ce que j'ai à te dire, je que garde dans mon c½ur depuis quelques années déjà... Mais quoi qu'il arrive, je n'abandonnerai pas. Je continuerai toujours à te chercher.